Articles publiés dans cette rubrique

lundi 4 septembre 2017
par  Alger republicain

Pierre Daum décrypte à sa manière les massacres de Bentalha

Daum conclut son article par une petite note de bas de page.

« Au prétexte de ce « terrorisme résiduel », écrit-il, l’État maintient un nombre important de barrages militaires, qui rassurent mais perpétuent aussi le sentiment d’un pays en danger ».

Elle résume à merveille ses ignorances et sa grande désinvolture pour les questions de sécurité qui constituent encore une préoccupation vitale pour les citoyens. Etrange q’un journaliste postulant au rang de grand connaisseur de l’Algérie accorde si peu d’attention à l’exigence de tout un peuple pour que ses gouvernants assurent sa sécurité contre les menaces de ceux qui ont tué des dizaines de milliers de citoyens.

Z.B.

samedi 2 septembre 2017
par  Alger republicain

Les migrations subsahariennes dans les plans de l’impérialisme pour déstabiliser l’Algérie

Les déclarations du colonel à la retraite HAMLET Ramdane rapportées par RussiaTV et relayées par El Mayadine, à propos d’un plan étranger, français notamment, visant à déstabiliser l’Algérie, ont soulevé de nombreuses interrogations et interpellé beaucoup de gens qui, jusque-là, ne voyaient dans cette situation qu’une migration passive.

Meriem Ben Bouali
02.09.17

samedi 2 septembre 2017

Attentat de Tiaret : un article du Lien souligne que « La bête immonde n’est pas encore morte »*

La bête immonde n’est pas encore morte. La lutte pour la terrasser définitivement exige de lui couper ses racines, les rapports de production fondés sur l’exploitation et l’oppression
Dans notre pays, les bandes criminelles agissant sous le masque de l’Islam continuent à faire du mal malgré les reculs qu’elles ont enregistrés ces dernières années (...)

vendredi 18 août 2017
par  Alger republicain

Tebboune miroir malgré lui du pourrissement d’une bourgeoisie prédatrice incapable d’autre chose que de piller les richesses de l’Algérie

Tebboune n’est plus depuis mardi qu’un ex-premier ministre. Pendant qu’il se reposait en France, il a été attaqué avec une rare férocité par la chaîne de TV privée En Nahar et le directeur de l’Expression, Fattani. Il a été limogé pratiquement à sa descente d’avion sur le chemin du retour à son bureau.

Z.B.
19.08.17

mercredi 9 août 2017
par  Alger republicain

Les 280 travailleurs de la raffinerie de sucre de Sidi Lakhdar à Aïn Defla seront mis à la porte huit années après sa privatisation

Ce qui devait arriver et arrivé pour les travailleurs de la raffinerie. Ils vont être jetés sans scrupules à la rue par les patrons, le groupe Berrahal à qui l’Etat avait remis les clés de l’usine.
A l’issue d’une réunion avec la section syndicale, le 13 juillet dernier, les responsables du groupe, ont signifié à tous les employés la ‘’dissolution (...)