Articles publiés dans cette rubrique

mardi 12 juin 2018
par  Alger republicain

Sougueur : rassemblement contre le saccage de l’espace vert par un affairiste

Le rassemblement a eu lieu le dimanche 10 juin à 22h30 en face du siège de la Daïra de Sougueur pour dénoncer l’accaparement du terrain de l’hydraulique et l’abattage des arbres par un affairiste.

samedi 9 juin 2018
par  Alger republicain

Ferhat Mehenni, marionnette des néo-colonialistes revanchards, appelle à la violence pour séparer la Kabylie de l’Algérie

Ferhat Mehenni, le chef des séparatistes de Kabylie a jeté le masque lundi dernier à Londres d’où il a adressé un appel à peine voilé à la jeunesse de Kabylie pour prendre les armes afin que l’indépendance de cette région « devienne une réalité ». Il a pris soin de maquiller ces groupes armés sous l’appellation de « corps de contrainte » et de « sécurité »

R.N.

samedi 9 juin 2018
par  Alger republicain

Réponse cinglante des femmes à l’agression d’une joggueuse par un groupe de fanatiques

Il y a quelques jours une jeune femme faisait du jogging une heure avant la rupture du jeûne dans la forêt de Bouchaoui, dans la banlieue ouest d’Alger. Un groupe d’intégristes obscurantistes la roua de coups profitant de l’absence de policiers [...]

Le gendarme à qui elle s’adressa pour déposer plainte contre ses agresseurs l’accueillit par des remontrances : « que faites-vous dehors une heure avant l’iftar alors que votre place est dans la cuisine ? »

mardi 29 mai 2018
par  Alger republicain

Affairisme et accaparement d’espaces verts à Sougueur

JPEG - 165 ko

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Un « investisseur », terme répandu dans les médias pour ne pas dire crument affairiste, s’est accaparé d un terrain de 10 000 m2 soit un hectare (!) pour construire une supérette.

C.P.
29.05.18

mercredi 25 avril 2018
par  Alger republicain

« Houkm Fer’oun » ou le fait du prince : le ministère du Travail déclare illégaux 13 syndicats autonomes

En violation de toutes les lois et procédures judiciaires les autorités veulent mettre en exécution leurs menaces de dissoudre les syndicats « autonomes » qui les dérangent. Après expiration de l’ultimatum du 31 mars dernier, et sous prétexte que les conditions fixées par la loi de 1990 ne seraient pas remplies, le ministère a cité quelques uns des (...)