Fernand Iveton


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 22 mai 2010
par  Alger républicain

Participation des communistes d’origine européenne à la guerre de libération nationale Les tabous commencent à se fissurer

Le travail inlassable accompli par les membres de l’Association Maillot-Iveton, et relayé par Alger républicain donne ses fruits.

Après les régulières commémorations sur les tombes des communistes d’origine européenne, la Journée du 19 mai, anniversaire de l’appel à la grève des étudiants algériens de 1956 a été l’occasion de rendre hommage à Fernand Iveton. L’université des Sciences humaines de Bouzaréah (Alger) a organisé une conférence animée par l’un de ses avocats à l’époque, Albert Smadja, François Marini, et l’historien Mohamed El Korso, sur le martyre de Fernand Iveton.

mercredi 17 février 2010
par  Alger républicain

le 11 février 1957 à la prison de Barberousse à Alger, Fernand Iveton militant du Parti communiste Algérien marche courageusement au supplice.

JPEG - 145.7 ko

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

... avant de marcher courageusement au supplice, comme l’a reconnu son bourreau, Fernand Iveton avait fait cette dernière déclaration : « 

La vie d’un homme, la mienne, compte peu, ce qui compte c’est l’Algérie, son avenir et l’Algérie sera libre demain ».

Fernand Iveton est mort pour que son pays, l’Algérie, soit indépendant.

.

William Sportisse
12.02.10

mercredi 17 février 2010
par  Alger républicain

Fernand Iveton raconte les supplices que la police colonialiste lui a fait subir après son arrestation

JPEG - 593.4 ko
Photos d’identité de Fernand Iveton prises par la police coloniale lors de l’interrogatoire et des tortures qu’il a subis

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Dans le tome 2 de l’ouvrage rédigé sous la direction d’Henri Alleg : « La Guerre d’Algérie », sont publiés des extraits du mémoire écrit par Fernand Iveton sur les supplices qu’il a subis.

Ce mémoire a été rédigé sur les conseils de son avocat Maitre José Nordmann, arrivé à Alger le 26 novembre 1956.

mercredi 17 février 2010
par  Alger républicain

BIOGRAPHIE DE FERNAND IVETON

Fernand Iveton est né à Alger le 12 juin 1926. Il a un peu plus de trente ans quand il est guillotiné le 11 février 1957 à la prison de Barberousse d’Alger.

mercredi 17 février 2010
par  Alger républicain

Après la mort en héros de Iveton et de Ouennouri et Lakhnèche, ils ont écrit :

Il est mort le 11 février 1957 pour que l’Algérie soit indépendante, et il l’a encore proclamé sur la guillotine.
Il a été exécuté et avec lui Mohamed Ouennouri et Mohamed Lakhmèche.
Fernand Iveton guillotiné le 11 février 1957 pour son combat pour l’Algérie indépendante.
.
Abdelkader Guerroudj, autre condamné à mort, à son avocat Maître Michel Bruguier : (...)