GREVE SNVI ROUIBA - LU DANS LA PRESSE

La grève des travailleurs de la SNVI (Société Nationale des Véhicules Industriels ex-Sonacome) et de la zone industrielle de Rouiba ? travers les articles de divers quotidiens nationaux algériens

On lira avec intérêt les informations rapportés par la presse. Elles décrivent correctement la lutte des travailleurs, leur état d’esprit, l’objet de leur profond mécontentement et leurs revendications.

Alger républicain.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 12 janvier 2010

Rouiba : plus de 5000 travailleurs violemment réprimés

Il régnait un climat d’émeute hier à la zone industrielle de Rouiba. Le nombre de grévistes a augmenté avec l’adhésion de la quasi-totalité des travailleurs des entreprises publiques au mouvement de protestation initié par ceux de la SNVI. En effet, ceux d’Hydroaménagement, Mobsco, Cammo, Magi, Anabib et autres ont grossi les rangs des protestataires. Et même les hésitants ont fini par rallier les rangs des mécontents. Le nombre des manifestants a dépassé hier, les 5000. Mais aux revendications des travailleurs qui dénoncent les décisions de la dernière réunion tripartite, les autorités ont opposé la répression.

.

K. Omar

in El Watan

08.01.10

mardi 12 janvier 2010

La grève des travailleurs de la SNVI de Rouiba fait tache d’huile La contestation gagne la zone industrielle

La tension monte et la protestation fait tache d’huile dans la zone industrielle de Rouiba : quelque 2000 travailleurs de la SNVI et de plusieurs autres unités de ladite zone ont marché hier matin sur la ville. Ils ont été bloqués à l’entrée de Rouiba, juste devant l’usine de Coca-Cola, où a été dressé un insurmontable mur des forces antiémeute. Bouclier et matraque à la main, les policiers restaient impassibles sur la limite faite à la foule des manifestants. Le premier choc entre la foule et les forces de l’ordre a fait 3 blessés légers parmi les travailleurs. L’un d’eux a été évacué à l’hôpital de la ville suite à des blessures à la jambe.

.

Kamel Omar

in El Watan

07.01.10

mardi 12 janvier 2010

Face à la détresse, la répression.

Abachi L

in Le Soir d’Algérie

07.01.10

mardi 12 janvier 2010

Les travailleurs d’autres entreprises se joignent à la protestation. La grève de la SNVI fait tache d’huile à Rouiba

La grève entamée depuis quatre jours à la SNVI de Rouiba a pris d’autres proportions, hier, lorsque des dizaines de travailleurs d’autres unités industrielles de Rouiba se sont joints à la protestation.

Madjid T

in Liberté

07.01.10

mardi 12 janvier 2010
par  Alger républicain

Troisième jour de grève à la SNVI de Rouiba Les travailleurs descendent dans la rue

Les travailleurs de la SNVI de Rouiba durcissent leur action de protestation chaque jour un peu plus. Après le rassemblement organisé la veille sur la voie publique, juste devant l’entrée principale de leur usine, ils ont carrément bloqué la circulation de la route reliant Rouiba à Réghaïa hier, au troisième jour de la protestation. Ils ont occupé la voie publique, ne laissant passer que les cas d’urgence comme les automobilistes transportant des malades. Les forces de sécurité mobilisées sur place sont restées à l’écart veillant tranquillement au maintien de l’ordre.

Kamel Omar

in El Watan

06.01.10

Navigation

Mots-clés de la rubrique