Grèce


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 28 janvier 2015

Note d’information du PAME sur le rôle négatif de SYRIZA dans le mouvement syndical en Grèce

Les forces de SYRIZA dans les syndicats sont les promotrices de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) qui est l’instrument de l’Union Européenne et du Capital dans le mouvement syndical et la partie européenne de la Confédération Syndicale Internationale (CSI).

- SYRIZA est favorable à ce que la Grèce soit membre de l’OTAN et de l’Union Européenne

  • SYRIZA s’est engagé à ne pas abolir le Mémorandum et les lois anti ouvrières qu’ils ont imposées.
  • SYRIZA a inclus dans sa liste de candidats d’éminents ex ministres tels que d’anciens membres du Parlement, appartenant au parti social-démocrate PASOK qui ont promu et voté les lois anti ouvrières.
  • Dans le cadre de la soi-disant Alliance du Sud, SYRIZA exprime un point de vue positif à l’égard des gouvernements anti-ouvriers

.

Athènes,

le 15 janvier 2015

vendredi 23 janvier 2015

Appel du Comité Central du Parti communiste de Grèce (KKE)

Ouvriers, employés, petits artisans, chômeurs, paysans, retraités, jeunes et femmes des familles populaires,

Pensez que le prochain jour, quel que soit le nouveau gouvernement, l’UE et les mémorandums permanents seront là et ils continueront à saigner le peuple, comme également les vieilles ou nouvelles mesures anti-populaires que le capital demande afin de devenir plus compétitif sur le marché capitaliste mondial.

Toutes les lois anti-populaires seront là ; des lois qui ont été votées par tous les gouvernements qui ne vont pas les abroger.

La dette insupportable sera là, reconnue par la ND, le PASOK, le SYRIZA et les autres partis de l’UE qui appellent le peuple à la payer sans l’avoir créée et sans la devoir.

Mais surtout, le capital sera là, ainsi que les monopoles, locaux ou étrangers, qui ont en main les clés de l’économie, le vrai pouvoir, et qui demanderont encore plus des privilèges, même à la phase d’une relance quelconque toujours au détriment du peuple.

.

14 janv. 2015

vendredi 13 décembre 2013

Parti communiste de Grèce, Un évènement politique central à Athènes pour le 95e anniversaire du KKE

... la voie de développement capitaliste qui brise le peuple au profit de la rentabilité des monopoles. Parce que ce gouvernement opérera à l’intérieur des frontières hostiles aux travailleurs de l’UE, il entreprendra et mettra en œuvre les mêmes engagements désastreux pour le peuple.

... et le peuple paiera un prix plus élevé pour la Santé, l’Éducation, et les autres services sociaux. Même s’ils augmentent un peu le salaire minimum, ils le retireront à travers de nouvelles augmentations des prix et par les impôts directs et indirects.

Le Parti communiste de Grèce KKE

Stade de la Paix et de l’Amitié (SEF)

dimanche 8 décembre 2013