Hommage aux amis et aux camarades disparus

Articles publiés dans cette rubrique

samedi 8 août 2009
par  Alger républicain

Cruelle disparition de Mohamedi Mohamed et deux de ses compagnons victimes d’un stupide accident de la route

Il était animateur culturel du rassemblement de la jeunesse alter mondialiste tenu a Jijel. Par le Forum Social Algérie, aux côtés de Fethi Kafi, Djelloul Laïd et autres, ce comédien de théâtre de la ville de Tiaret, grand admirateur et élève de feu Abdelkader Alloula vient de nous quitter dans un accident de la circulation entre Sidi Belabbès - où il (...)

samedi 8 août 2009
par  Alger républicain

Georges Marcelli : itinéraire d’un militant ordinaire

La triste nouvelle m’est parvenue. Un ami appelle pour me dire « tu sais, Marcelli est mort, tu l’as connu ? ». Une flambée de tristesse vous envahit, les yeux embués on pense à la douleur des siens, de ses amis et de ses camarades.

samedi 8 août 2009
par  Alger républicain

La Famille de Jules Molina. À tous ceux qui le connaissaient

Nous adressons, au nom de la famille, nos plus sincères remerciements à tous ceux qui nous ont fait part, chacun à sa manière, de leur solidarité et leur attachement à Jules Molina.

Nous pensons également à ceux, et nous savons qu’ils sont nombreux, qui faute d’avoir été prévenus à temps, n’ont pu se manifester mais n’en sont pas moins de tout cœur avec nous.

Nous tenons à dire ici l’émotion de la famille devant le nombre et la qualité des témoignages exprimés tout au long de ces jours de deuil.

.

De Paul et Danielle Molina, au nom de la Famille de Jules

samedi 8 août 2009
par  Alger républicain

Hommage à Jules Molina

Je suis bouleversé par le décès du camarade Jules Molina. Je ne l’ai pas revu depuis presque 20 ans ! Je l’ai très peu connu et encore à un moment dramatique pour le parti et donc pour nous tous. J’ai retenu l’image d’un homme très digne, fraternel, discret, modeste et d’une grande générosité.

.

A.Noureddine
6 mars 2009

samedi 8 août 2009
par  Alger républicain

Mustapha Saadoun. Des convictions jusqu’au bout.

Il y a deux ans, nous avions avec Hamid Kechad pensé à la réalisation d’un documentaire sur le parcours de Mustapha Saadoun. Pour tenter de lui faire accepter cette idée, nous sommes allés, par une belle journée ensoleillée, à sa rencontre chez lui, à Cherchell. De cette rencontre restera gravé dans ma mémoire, la peur de Hamid devant le chien qui (...)