Le Livre noir du capitalisme et de l’impérialisme

Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 23 juin 2016

Qatar : plus de la moitié de la population vit dans des « camps de travail »

Quelque 1,4 million des 2,4 millions d’habitants du Qatar vivent dans des camps, selon le dernier recensement du gouvernement qatari, conduit en avril 2015 et rendu public le 5 juin, où les conditions de vie sont à la limite de l’insalubrité.[...]

JPEG - 113.1 ko

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Esclavage et conditions inhumaines pour les travailleurs immigrés ont plusieurs fois été les motifs de vives critiques envers le Qatar, qui, dans la perspective d’accueillir la prochaine Coupe du Monde de la FIFA en 2022, a vu fleurir la construction de nouvelles routes et de nouveaux stades et autres infrastructures.

.

R.T
06.06.16

mardi 17 mai 2016
par  Alger républicain

La maudite guerre impérialiste et ses conséquences

La bouleversante image d’une petite orpheline irakienne...

JPEG - 85.9 ko

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

envoyée par
Angel González

mercredi 11 mai 2016
par  Alger républicain

Arabie saoudite : les émigrés se battent pour...

Bin Ladin Groupe, l’un des géants du bâtiment saoudien chargé de la construction d’un énorme projet à La Mecque a eu de désagréables surprises lorsque des travailleurs, quasiment tous des émigrés, au comble de la colère, l’ont exprimé le 1er Mai en brûlant plusieurs cars appartenant à ce groupe.

.

Malik Antar
09.05.16

samedi 9 avril 2016

Une guerre mondiale a commencé. Brisez le silence

J’ai filmé aux Îles Marshall, qui se trouvent au nord de l’Australie, au milieu de l’océan Pacifique. Chaque fois que je dis aux gens où je suis allé, ils demandent : « Où est-ce ? » Si je leur fournis un indice en me référant à Bikini, ils répliquent : « Vous parlez du maillot de bain. »

Peu semblent conscients que le maillot de bain bikini a été nommé ainsi pour célébrer les explosions nucléaires qui ont détruit l’île de Bikini. Soixante-six bombes nucléaires ont été explosées par les États-Unis dans les Îles Marshall entre 1946 et 1958 – l’équivalent de 1.6 bombes de Hiroshima, tous les jours pendant douze ans. [...]

En 2009, le président Obama se tenait devant une foule en adoration au centre de Prague, au cœur de l’Europe. Il a promis de « libérer le monde des armes nucléaires ». Les gens l’ont acclamé et certains pleuraient. Un torrent de platitudes coulait des médias. Ensuite, Obama a reçu le Prix Nobel de la paix.

Tout cela était faux. Il mentait.

.

John Pilger

23.03.16

in ZNet