Lutte de Libération Nationale

Portfolio

Guerre de libération nationale : 17 octobre (...)

Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 20 juillet 2014
par  Alger républicain

L’été 1958 - Le camp de regroupement de Messelmoune (1958-1962)

Ils étaient 2378 montagnards dont 286 enfants enserrés sur la plage de Messelmoune, d’une superficie de trois hectares environ, à l’ouest de l’embouchure de l’oued dont elle porte le nom.

Pour la population de ces montagnes en guerre, tout bascula un lundi 25 août 1958. Des soldats français patrouillaient à Titouilt, dans le douar Bouhlal, entre les hameaux de Hayouna et de Mesker, quand ils tombèrent dans une embuscade tendue par les maquisards de l’ALN. L’accrochage très sévère leur coûta des morts et des blessés. Le Deuxième Bureau dirigé par le lieutenant Lacoste réagit immédiatement en procédant à un vaste ratissage.

.

Mohamed Rebah

Chercheur en histoire

Auteur

19.07.14

lundi 14 juillet 2014
par  Alger républicain

Guerre de Libération nationale : été 1956, dans les monts de Cherchell

Dans la zone montagneuse très accidentée de Cherchell, les accrochages avec l’armée française commencèrent avec l’arrivée, la mi-juin 1956, d’un groupe de treize hommes armés, chargés par le commandement de l’ALN de la zone 4 (Blida-Médéa) – plus tard wilaya IV- d’organiser le maquis dans cet espace rectangulaire, de 70 kilomètres de long et de 15 à 20 kilomètres de large, qui sépare la plaine du Haut Cheliff de la Méditerranée.

.

Mohamed Rebah

11.07.14

Auteur de « Des Chemins et des Hommes »

lundi 23 juin 2014
par  Alger republicain

L’autre 8 mai 45

Ils sont venus nombreux ce 14 juin dernier à Marseille, pour assister à un événement exceptionnel. Pour la première fois en France, une mairie a accepté, après de longues négociations, d’apposer une plaque commémorative en souvenir des massacres du 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata. C’est donc au pied du kiosque place Léon Blum, en haut de la Canebière, que la plaque est dressée.

.

Keltoum Staali

21.06.14

mardi 17 juin 2014

Hommage à la mémoire des 22 condamnés à mort exécutés en France au forum de la mémoire d’El Moudjahid : Afin que nul n’oublie

Brahim Ould Hamou, militant de la Fédération de France FLN et rescapé de la guillotine, a ému, hier, l’assistance, fort nombreuse, venue à la rencontre organisée par le forum de la Mémoire d’El Moudjahid, en coordination avec l’association Machaâl Echahid, célébrant la journée nationale des Condamnés à mort....

... l’État algérien doit corriger une injustice historique, ces militants ne revendiquant que la reconnaissance qui leur revient de droit, regrettant au passage la disparition inexpliquée des archives les concernant. Ses militants devraient bénéficier d’un statut particulier et hissés au rang qui leur revient de droit, et la France coloniale qui refuse de présenter des excuses pour ses crimes contre l’humanité ne pourra échapper à l’histoire.
.

Farid B.

in El Moudjahid

18-06-2014

samedi 7 juin 2014
par  Alger républicain

5 juin 1956, au djebel Derragha

Il y a 58 ans, au djebel Derragha, au douar des Beni Boudouane, au nord de l’Ouarsenis, tombaient au champ d’honneur Henri Maillot et ses quatre compagnons d’armes Belkacem Hannoun, Maurice Laban, Djillali Moussaoui et Abdelkader Zelmatt. Ils faisaient partie d’un groupe des Combattants de la Libération (CDL), branche armée du Parti communiste (...)