Luttes sociales en Algérie

.


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 19 novembre 2015

Les travailleurs de Constribest obtiennent satisfaction après 63 jours de grève

Les représentants des travailleurs ont obtenu satisfaction sur la quasi-totalité des revendications : négociation salariale, création d’une section syndicale et possibilité de paiement des salaires des deux mois de grève. Les responsables de l’entreprise se sont engagés aussi à ne sanctionner aucun des grévistes ni à exercer aucune autre forme de représailles à leur encontre.

.

C.P.
18.11.15

jeudi 5 novembre 2015
par  Alger republicain

Grève des 800 travailleurs de Constribest : silence et passivité des autorités

La situation n’a pas évolué bien que les revendications qu’ils soulèvent soient irréprochables et que leur satisfaction relève du fonctionnement normal de l’entreprise et de sa gestion.
Face au silence inexplicable de leur hiérarchie, ils ont fondé un grand espoir sur la promesse qui leur été faite d’être reçus par le wali. Ils voulaient l’informer de (...)

mardi 20 octobre 2015
par  Alger republicain

Poursuite de la grève des travailleurs de Constribest

Après l’échec des négociations entre les grévistes et la direction de l’entreprise de bâtiment et de construction « Constribest », le mouvement déclenché le 13 septembre dernier par les 500 travailleurs de traction, couvreurs, conducteurs, mécaniciens manœuvres, se poursuit toujours. Ils avaient lancé une grève « illimitée » pour réclamer des augmentations des salaires, le paiement des primes (PRI/PRC, Prime de rendement) et une revalorisation des indemnités (transport, panier).

.

C.P

jeudi 1er octobre 2015
par  Alger republicain

Mouvement de grève d’ouvriers de l’entreprise Constribest à Constantine

Une centaine d’ouvriers de l’entreprise Constribest (Constantine) se sont mis en grève. Le mouvement traduit un ras-le-bol du personnel de traction, conducteurs, mécaniciens manœuvres … Une grève initiée par les ouvriers eux-mêmes sans passer par la section syndicale.
Ils se sont rassemblés devant la porte d’entrée sous une banderole sur laquelle on (...)

mardi 8 septembre 2015
par  Alger republicain

ETUSA abandonnée et livrée au « mauvais oeil » !

Quatre syndicalistes de l’ETUSA, touts pères de famille, dont le président du Conseil de participation, arbitrairement licenciés en mai dernier par le Directeur Général de l’entreprise, ont saisi notre rédaction pour faire part de leur détermination à poursuivre leurs luttes pour obtenir leur réintégration. Pour porter également à la connaissance du public les problèmes que vivent les travailleurs et la manière dont est gérée l’entreprise de transport urbain de la capitale.

.

C.P.
07.09.15