Maghreb


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 28 juin 2015

Répression au Sahara occidental occupé par le Maroc

Le cas de Mme Tekber Haddi, mère du Sahraoui Mohamed Lamine Haidalla, le silence et l’indifférence entourant sa grève de la faim illimitée, depuis le 15 mai dernier, à Las Palmas (Espagne), et qui a duré plus d’un mois, illustrent ce mépris. La mère Haddi réclame toute la vérité sur la mort de son fils, exige des autorités coloniales marocaines sa dépouille et que les responsables soient traduits devant la justice.

.

jeudi 25 juin 2015
par  Alger républicain

Maroc : 111 ans d’emprisonnement pour crime de lèse-majesté

La machine répressive du Roi du Maroc vient de frapper les militants qui se battent pour les libertés démocratiques. Un tribunal vient de condamner le 18 juin dernier 10 citoyens membres d’une organisation progressiste à des peines allant de 3 à 15 ans de prison.

.

RI

23.06.16

samedi 11 avril 2015
par  Alger républicain

Le massacre à la kalachnikov de Tunis

Bien sûr nous condamnons sans équivoque cette abominable tuerie et nous compatissons à la douleur du peuple frère tunisien. Notre peuple a traversé ce chemin douloureux et en a déjà payé le prix. Nous avons résisté pendant plus de 10 ans contre cette bande de fanatiques sans foi ni loi.

.

Liès Sahoura

10.04.15

vendredi 20 mars 2015

Retour de flamme en Libye

JPEG - 40.7 ko
Attentat à Tunis

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Pendant que chacun pleure les victimes des attentats de Tunis, Manlio Dinucci rappelle que la situation tunisienne n’est que l’extension du chaos libyen et que celui-ci a été provoqué par l’Otan. L’Italie en particulier, mais aussi la France et divers autres États européens se préparent à venir se battre aux côtés du « gouvernement de Tobrouk ». Officiellement pour rétablir la sécurité publique, probablement pour terminer le travail et diviser le pays.

.

par Manlio Dinucci

Réseau Voltaire International | Rome (Italie)

20 mars 2015

vendredi 31 octobre 2014

Wafaa Charaf militante emprisonnée au Maroc face à une répression judiciaire de fer*

Wafaa Charaf - D.R

.

La cour d’appel de Tanger a doublé la peine de prison de la militante Wafaa Charaf, condamnée à deux ans ferme.

Le jugement est tombé le 20 octobre vers minuit après 14 heures d’audience. La cour d’appel de Tanger a eu la main lourde. La justice marocaine a condamné la jeune militante de vingt-six ans Wafaa Charaf à deux ans de prison ferme. Active au sein de la jeunesse du parti marxiste la Voix démocratique (Annahj Addimocrati), membre de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) et du Mouvement du 20 février, elle avait été condamnée en première instance, le 11 août dernier, à un an de prison ferme et à une amende équivalente à 5000 euros pour « mensonges et diffamation ».

.

Damien Roustel

In l’Humanité

22.10.14

Navigation

Sous-rubriques