Pillage de l’économie algérienne


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 9 janvier 2016
par  Alger républicain

Le plus important est d’encourager l’investissement « national », nous enseigne Abdelouahab Rahim

Quel est donc ce brave homme qui se soucie tant de l’économie nationale ? Il est le président-directeur général (PDG) de ce que l’on appelle aujourd’hui pudiquement « groupe ». C’est-à-dire une grosse entreprise capitaliste dont les revenus proviennent essentiellement de spéculations commerciales. Rappelons, avant de l’oublier, qu’il est également président de l’Union nationale des investisseurs, c’est dire qu’il ne manque pas de style dans l’exposé de ses idées innovantes. Le secteur privé est créateur d’emplois et de richesses, vient-il d’affirmer. De quelles richesses veut-il parler ? Bien entendu, seulement des siennes, de celles de son groupe et de sa classe

.

Malik Antar

08.01.16

vendredi 4 décembre 2015
par  Alger républicain

Abdesselam Bouchouareb séduit par le patronat US Je vous aime si fort …

Le ministre de l’Industrie et des Mines a fait un voyage, disons d’étude, aux USA, jusqu’au 4 décembre. Il est accompagné d’une délégation de 70 entrepreneurs ou hommes d’affaire. Il a annoncé dans l’une de ses interventions « L’Algérie est le marché de l’avenir. » [...]

Rejetant tout effort pour redresser SNVI, l’entreprise qui emploie 7000 salariés, abandonnant ainsi une grande part de notre souveraineté nationale, le ministre s’est plongé encore plus dans la démagogie en affirmant « la nécessité de diversifier et d’approfondir le partenariat entre les deux pays. » Comme s’il ignorait les vrais desseins de l’impérialisme US… et des autres !

.

Malik Antar

dimanche 29 novembre 2015
par  Alger républicain

La Société Générale en Algérie Une banque solidaire et généreuse (sic)

Presque unanime dans sa prétendue diversité, la presse nationale a applaudi des deux mains le 15e anniversaire de l’installation de cette banque dans notre pays.

Sans aucune pudeur son directeur général, Frederic Oudea a déclaré : « La SGA est prête à jouer son rôle » dans la « contribution à la croissance économique, en Algérie ». « Nous sommes une banque algérienne ».

Et puis quoi encore ? C’est réellement prendre les lecteurs de cette presse qui reproduit ces déclarations sans commentaire, pour des niais.

.

Malik Antar

29.11.15

jeudi 19 novembre 2015

Sabotage de l’industrie algérienne par une firme italienne grâce à la complaisance des autorités*

Après avoir obtenu la cession de l’entreprise pour un montant de 125 millions de dinars, Eter Italie et ses partenaires algériens n’ont pas déboursé un seul dinar [...] « Pire que ça, le repreneur a démantelé des équipements (…) (et les a) vendus en pièces détachées », [...] L’investisseur italien n’a pas également honoré son contrat de location depuis la reprise de l’entreprise et qui s’élève à 14 millions de dinars par an... « À ce jour, le repreneur n’a encore rien réglé, en découle une dette de 85 000 000 DA »

.

Par Hadjer Guenanfa

Repris du Journal électronique TSA

15 novembre 2015.

.

*Titre modifié par la rédaction d’Alger républicain

vendredi 13 novembre 2015
par  Alger républicain

Le ministre du Commerce fait une importante révélation En fait un secret de Polichinelle !

Notre ministre du Commerce, Bakhti Belaïb nous a appris un grand secret d’Etat. A la vérité, à l’écouter il semble que ce secret avait été bien gardé jusqu’à présent puisque personne ne s’en serait douté, feint-il de croire.

Il vient, au cours d’une émission de radio le 8 novembre, non pas de dénoncer mais de déclarer sans entrevoir de solution, les transferts « illicites » de devises vers l’étranger. Cela concernerait les importateurs qui s’imaginent tout permis, comme si cela ne se savait pas, en oubliant de mentionner la complaisance de certains clans de la bourgeoisie pour ne pas dire de tous ceux qui sont partisans du système. La preuve de ces trafics ? Le montant de ces transferts illicites serait de l’ordre de 30 % du commerce extérieur, au total selon son évaluation de 18 milliards de dollars. Fallait-il être aveugle pour ne pas s’en être aperçu plus tôt !

.

Malik Antar

13.11.15

Navigation

Mots-clés de la rubrique