Henri Alleg, l’Algérie pour mémoire

dimanche 12 octobre 2014

L’association Art et mémoire au Maghreb organise une exposition en hommage à Henri Alleg, du 4 au 30 octobre 2014, en partenariat avec la Bibliothèque Nelson Mandela, avec le soutien de la ville de Vitry-sur-Seine et du Conseil Général du Val de Marne.

L’association Art et mémoire au Maghreb, déjà partenaire de la bibliothèque depuis plusieurs années (expositions en 2009 et 2012), propose pour le mois d’Octobre une exposition intitulée « Henri Alleg, l’Algérie pour mémoire », en hommage à Henri Alleg, journaliste, écrivain et militant de l’indépendance algérienne, disparu en juillet 2013. Cet hommage prendra la forme d’une exposition de portraits, réalisés récemment par les peintres algériens Djilali Kadid et Mustapha Boutadjine dans un véritable travail de mémoire.

Henri Alleg par Mustapha Boutadjine - D.R

A partir de techniques différentes, ces deux artistes nous livrent des portraits de ceux qui ont symboliquement donné vie à l’Algérie par leurs écrits, qu’ils s’agissent de fictions ou d’analyses politiques, ou encore de ceux qui ont mis leur vie au service de la libération de ce pays. Directeur du Journal anticolonialiste Alger républicain, Henri Alleg fréquenta les uns en tant que militant, eut les autres comme compagnons de lutte. Quelles que soient leurs origines, ils ont en commun d’avoir tout fait pour que la voix de l’Algérie soit entendue dans le concert du monde. Communiste et anticolonialiste convaincu, Henri Alleg consacra sa vie à la lutte pour la liberté. Journaliste et écrivain de talent, il trouva les mots pour défendre la cause algérienne, même lorsqu’il s’agit de dire l’indicible : les tortures subies à Alger après son arrestation. Son ouvrage La question qui relate ces faits eut un impact puissant sur l’opinion publique française et internationale.

L’exposition montre également de précieux documents d’époque originaux, premières éditions, articles de presse, photos et même dessin de Boris Taslitzky représentant Henri Alleg au sortir de la Guerre d’Algérie. L’exposition a été accompagnée d’une soirée de vernissage exceptionnelle le samedi 11 Octobre (ouverte à tous), à partir de 18 heures à la Bibliothèque, avec lecture de textes écrits par Henri Alleg, dits par deux comédiens (Clémence Barbier et Victor Gauthier-Martin), en alternance avec un intermède musical de pièces composées en Algérie par Camille Saint-Saëns (Philippe Beduneau, piano, et Michel Genou, hautbois).

Textes et Commissariat de l’exposition : Anissa Bouayed

Lieu : Bibliothèque Nelson Mandela, avenue Maximilien Robespierre, 94400 Vitry-sur-Seine

Bus 183 à partir de la Porte de Choisy, arrêt Hôtel de ville de Vitry


Navigation

Articles de la rubrique