Les attaques de drones US coordonnées depuis une base allemande

dimanche 19 avril 2015

Le centre technologique du programme de drones américain se trouve dans la base militaire de Ramstein en Allemagne, rapporte samedi le journal Spiegel citant des documents des services secrets US.

Selon le quotidien, les documents en question, qui datent de juillet 2012, dévoilent le mécanisme de contrôle des drones appartenant à la CIA et à l’Armée de l’Air US. Les drones sont régulièrement utilisés par les Américains en Afghanistan, en Irak, au Yémen, en Somalie et dans d’autres pays en vue « d’éliminer des chefs d’organisations terroristes et de leurs combattants ordinaires, ainsi que pour détruire les véhicules soupçonnés de transporter des armes et des objets d’infrastructure. »

Les documents obtenus par le journal laissent conclure que la quasi-totalité des attaques de drones américains sont dirigées depuis la base de l’US Air Force située à Ramstein, dans le nord de l’Allemagne. D’après le Spiegel, les instructions sont directement envoyées de cette base aux drones sur le terrain.

Aux USA, les pilotes de drones quittent l’armée de l’air en masse

Créée en 1957, la base de Ramstein est le quartier général des forces aériennes US en Europe (USAFE) et l’une des bases européennes de l’Otan. En 2005, les médias ont rapporté que la base avait été utilisée pour transporter des prisonniers de prisons secrètes de la CIA en Europe.

D’après le Spiegel, ces révélations sont susceptibles de placer la chancelière fédérale Angela Merkel dans une position délicate, la base de Ramstein ne pouvant pas être considérée comme un élément extraterritorial. L’Allemagne porte donc la responsabilité de ce qui se passe dans la base, écrit le journal.

Les attaques de drones US entraînent régulièrement d’importantes pertes parmi la population civile. Ainsi, au Pakistan, 337 attaques de drones ont été menées entre 2004 et 2012, dans lesquelles entre 1.900 et 3.220 personnes ont été tuées. Selon diverses estimations, entre 290 et 550 d’entre eux étaient des civils innocents.

Les drones, toujours plus intelligents

Plus tôt dans la semaine, l’ONG américaine Open Society Justice Initaitive a fait état de 39 morts parmi les civils dans les opérations impliquant des drones au Yémen. En vertu de la législation allemande, tous ces meurtres sont des crimes de guerre dont les responsables doivent être poursuivis.

Cependant, il est probable que Berlin ne prêtera pas trop d’attention à la réticence de Washington à donner des explications sur les activités de ses forces armées coordonnées depuis la base de Ramstein, indique le Spiegel. Selon le journal, un tel sujet, tout comme le scandale d’espionnage américain en Allemagne, passerait au second plan sur fond de lutte contre l’Etat islamique et de confrontation ouverte entre l’Occident et la Fédération de Russie.

.

In Sputnik news

18.04.15



Navigation

Articles de la rubrique