Poème en hommage à Henri Alleg

samedi 7 septembre 2013

A la mémoire d’Henri Alleg

qui nous a laissé en héritage

de lumineuses victoires

des rêves à conquérir

et des luttes en partage

.

.

Tu seras toujours parmi nous

.

 [1]

Ouahiba Aboun Adjali
5 septembre 2013


[1Pour Alger Républicain,
chaque matin dans le couffin,

Pour tout ce que nous en recevions,
nous les coupés du monde,
à Belcourt, El Harrach, Bab El Oued,
au fond des routes coupées
et des quartiers désepérés

Pour les mots, les couleurs, les infos,
les lumières qu’elles élevaient
dans le ciel de nos silences
et pour l’alphabet révisé,
mot après mot.

Tu étais avec nous partout
avec tes certitudes et tes rages
ta détermination et ton courage,
toi et tes camarades
qui passiez après le maître d’école.

Alger Républicain vivait à la maison,
lu par l’un, pendant que les autres
en silence, écoutaient.

Il apportait les récoltes, les écoles ouvertes,
les projets de vie, les autres peuples,
il ouvrait les frontières
et toutes les conjugaisons de la Liberté.

Au retour de l’école,
s’ouvraient les portes du monde.
dans les feuilles étoilées,
tes mots renforçaient nos pas.

Nous partagions le monde, tu nous appris Cuba.
Tu nous dessinas des routes où nos petites espérances
devinrent les certitudes de nos droits.

Henri,
pour ton rêve, pour ton œuvre
et pour tes combats,
pour ton héritage qui nous éclaire
et nous guide,

nous te disons merci.


Navigation

Articles de la rubrique