Révélation : Abdelmalek Sellal, l’inventeur d’une nouvelle économie.

vendredi 4 mars 2016
par  Alger républicain

Je vais être un peu long pour dépeindre le chef de l’exécutif mais comment faire pour dépeindre une telle personnalité dont le savoir dépasse l’entendement ? On savait notre Premier ministre, Abdelmalek Sellal, ingénieux, érudit, savant même, mais là il nous surprend tous avec une confidence, une révélation tenue secrète jusqu’à présent, une révélation qui vaut son pesant d’or. Ne le voilà –t-il pas comme un économiste révolutionnaire capable d’innover avec un nouveau « modèle » économique ?, un modèle inexistant, introuvable ailleurs ! Nous ignorions qu’il avait cette vertu de faire de nouvelles découvertes, c’est dire s’il en a dans la tête ce cachotier. Bien sûr, de crainte d’être copié il ne révèle rien de son invention, il en fait simplement l’annonce. Comme il veut ne rien dire de plus, y compris à ses confidents du FLN et du RND et aux parlementaires, il garde secrètement, jalousement sa nouvelle théorie qu’il dévoilera seulement en avril. Des fois que …

Et nous, pauvres naïfs que nous sommes, n’en croyons rien, à la solution qu’il préconise. Pourquoi, sommes-nous aussi incrédules ? Le scepticisme est dommageable pour l’intérêt du pays. Pourtant, depuis qu’il tient les rênes du pouvoir avec son mentor, le Président, il a fait la démonstration de ses capacités à remplir les plus hautes fonctions et à régler de façon magistrale les problèmes qui se posent à notre pays ! Rien n’échappe sa perspicacité, à son courage politique, jusqu’à présent rien ne l’a rebuté dans son combat pour aller de l’avant. Si notre économie est au beau fixe c’est grâce à ses connaissances, à son obstination et ses décisions en matière d’économie. De plus, il n’a pas hésité à partager son savoir, pas avec tout le monde, évidemment. On peut dire ce que l’on voudra mais à l’instar des pays capitalistes développés, il a su impulser une économie florissante… pour ses amis. Des bourgeois ont vu leurs richesses croître à vitesse grand V. Cela n’est pas tombé du ciel et n’est pas non plus un miracle, c’est tout simplement grâce à leurs considérables efforts, à la sueur de leur front que ces entrepreneurs ont permis de grands progrès… pour leurs poches !

Les travailleurs, les masses laborieuses ? On verra cette question demain. Ces gens refusent de comprendre que, jusqu’à aujourd’hui, les plus grands efforts leur ont été consacrés. Ils ont vécu comme les princes du Golfe, que veulent-t-ils de plus, une révolution ? Maintenant, ça suffit comme ça !

Soyons sérieux, abandonnons l’ironie durant cinq minutes et voyons les choses de façon plus réaliste. Les coupes budgétaires dans les dépenses d’équipement et le déséquilibre du Fonds de régulation des recettes (FRR) ne suffisant plus, on va encore demander un effort à la nation en lançant un emprunt obligatoire. Bien sûr, les travailleurs sans le sou seront probablement exclus de cette opération. C’est la moindre des choses quand même, n’est-ce pas ! A moins que....
Jusqu’à quand seront-ils pris pour des crétins ?

Les travailleurs, les masses populaires auront vite fait de comprendre qu’il ne s’agi là que d’un pansement sur une jambe de bois et qu’il n’y a rien à attendre de cet effet d’annonce. Abdelmalek Sellal et son modèle est mort-né sera encore une tromperie ! Cependant il faudra veiller à ce que ce « modèle » ne s’attaque pas une fois de plus aux acquis des travailleurs déjà fortement rognés.

.

Abdelkader Hamidou

04.03.16


Navigation

Articles de la rubrique