Terrorisme islamiste et affaire des moines assassinés de Tibhirine

vendredi 7 août 2009
par  Alger républicain

Ouvrons en grand, les secrets défense !

La scène médiatique, sécuritaire et diplomatique algéro-française a été brusquement animée ce début du mois de juillet, après les déclarations - révélations fracassantes d’un ex-général français, qui était au moment des faits (en 1996) en poste à l’ambassade de France à Alger, à la presse française pour accuser l’armée algérienne d’être derrière l’assassinat des moines de Tibhirine.

Notre propos n’est pas d’essayer de décrypter le pourquoi des raisons d’un tel pavé dans la mare : luttes franco- françaises, algéro-algériennes ou manœuvres de milieux algéro-français …

Le fait est que même le Président français est monté au créneau pour quasiment accuser l’Algérie. M. Sarkozy entre en scène, trépigne, sautille et accuse : « on ne peut pas dire que l’amitié entre les peuples et entre les pays peut résister aux mensonges. Il faut faire la lumière, il n’y a rien à cacher. En tout cas de mon point de vue, je suis vraiment déterminé à ce que la lumière soit faite ». Il a aussi pris un engagement. « J’indique de la façon la plus claire que, naturellement, je lèverai le secret défense sur tout document que nous demandera la Justice ».
Nous disons chiche, ouvrons en grand les secrets défense !

Nous, nous avons l’intime conviction que l’État français est responsable de la mort des moines de Tibhirine. Nous avons la certitude que l’État français n’est pas seulement responsable de l’atroce fin des moines mais de toute la tragédie qui a coûté la vie à des dizaines de milliers d’Algériens et qui a même failli détruire complètement notre pays. L’État français a armé, financé, accueilli et entraîné sur son sol les intégristes islamiques algériens. On verra aussi le rôle joué par le très socialiste président Mitterrand. Chiche ouvrez le secret défense et vous révèlerez au monde, comment le pays des droits de l’Homme a préparé les tueurs qui iront en Afghanistan avant de les réexpédier chez nous, comme le pays de la « démocratie » et de la statue de la liberté, avec Bush sénior à la tête de la CIA, puis des États-Unis. Il fabriquera Ben Laden, avec l’aide du roi d’Arabie saoudite, qu’on affuble du nom de gardien des Lieux saints de l’Islam.
Bien sûr l’animal mordra ses maîtres, mais ça n’a rien à voir avec la tragédie vécue par notre pays. Jusqu’à aujourd’hui les terroristes islamiques assassinent quotidiennement des femmes et des hommes de notre pays.

Oui ouvrons grand les secrets défense en Algérie même, puisque chez nous aussi un général-major, Khaled Nezzar, ancien ministre de la Défense, a commencé à parler …
Dans une sortie médiatique, l’ex-président Chadli a voulu se présenter comme l’homme qui a voulu instaurer un régime démocratique et mener des réformes économiques, nécessaires pour développer le pays. En vérité Chadli allait vers le bradage de l’économie nationale et le verrouillage de l’activité politique et syndicale…
Le dernier numéro d’Alger républicain a abordé cette période : « Khaled Nezzar, ancien ministre de la Défense, dans sa réponse aux propos de Chadli donne son éclairage dans le Soir d’Algérie du 4 décembre 2008 : des calculs étroits de pouvoir donnèrent à la mouvance islamique y compris à ceux qui parlaient ouvertement de guerre sainte, le loisir de prospérer en toute sécurité. Le souci de trouver un contrepoids au mouvement bérbériste et au PAGS (Parti de l’Avant-Garde Socialiste) accusés d’être à l’origine des troubles, amènera les conseillers de Chadli Bendjedid à préconiser une alliance de fait avec les fondamentalistes ( certains responsables du FLN y seront pour beaucoup…L’envoi de centaines de jeunes en Afghanistan pour prendre part au djihad bénéficiera de la complicité des autorités ».
Chadli voulait «  rester au pouvoir et cohabiter avec le FIS » confirme le général- major.

Des témoignages de cette importance, il doit en exister des tas et des tas !
A quand alors une véritable levée des secrets défense sur les États et personnes impliqués ? Un tribunal international indépendant pourra-t-il se pencher un jour sur tous ces complots et crimes ? On comprendra peut-être mieux le drame vécu par notre peuple et notre pays.

Mohamed Nedjar

07.08.09


Navigation

Articles de la rubrique