Chroniques et opinions

Articles publiés dans cette rubrique

mardi 18 août 2020
par  Alger republicain

Cette grosse couleuvre de la colonisation civilisatrice que les esprits revanchards veulent nous faire avaler

par Mahmoud CHABANE
Mahmoud Chabane a fait parvenir à la rédaction d’Alger républicain ce texte où il dénonce une énième tentative des nostalgiques du colonialisme de glorifier la prétendue oeuvre civilisatrice de la France impérialiste en Algérie.
La jeune génération a soif de connaître l’histoire de son pays. Au risque de paraître rabâcher ce qui est (...)

vendredi 17 juillet 2020

La décolonisation de notre agriculture : un acte majeur de souveraineté nationale

par Mahmoud Chabane*
La rédaction d’Alger républicain a jugé très utile de signaler à nos lecteurs cette intéressante et instructive contribution publiée dans le Quotidien d’Oran du 16 juillet. Homme de terrain armé d’un fécond recul intellectuel, Mahmoud Chabane, son auteur, sait de quoi il parle. Afin que l’attention du lecteur soit concentrée sur la (...)

lundi 1er juin 2020
par  Alger republicain

Les questions que soulèvent le pari fait sur l’agriculture saharienne

Par Omar Bessaoud
Sous l’impératif de sécurité alimentaire, le gouvernement a eu dès son installation pour orientation majeure de donner une priorité au secteur agricole. Il a ainsi mis l’accent sur la relance de l’agriculture saharienne et l’encouragement de l’investissement privé en promettant d’octroyer des concessions de terres agricoles à des (...)

mardi 18 juin 2019
par  Alger republicain

Economie politique du pillage des terres agricoles

Par Omar Bessaoud, économiste
L’ex-wali d’El Bayedh et l’Office National des Terres Agricoles (ONTA) ont pris tout récemment la décision d’annuler une concession de terres accordée à Ali Haddad d’une superficie de 50 000 ha. Plus récemment des citoyens de Blida ont dénoncé auprès du wali les attributions abusives de terres à des clients du régime et (...)

mercredi 17 avril 2019
par  Alger republicain

Dégager le système c’est aussi couper les racines économiques qui le nourrissent

Le régime politique que recouvre le terme de « système » couramment employé par la rue, est pour moi inséparable du régime économique installé dès le début des années 1980.

Ce sont des réformes libérales et néo-libérales imposées par des forces sociales internes – fortement opposées aux options économiques des années Boumediene-, par des organisations internationales (Banque mondiale, FMI et plan d’ajustement signé en 1994) et les pouvoirs qui se sont succédé depuis l’ère Chadli qui a installé et défini les règles de fonctionnement de ce régime.

Omar Bessaoud,
économiste