Chroniques et opinions

Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 4 octobre 2017

Pourquoi l’ingérence est réactionnaire

Notre époque est fertile en tours de passe-passe idéologiques. L’un des pires – hélas – est d’avoir fait passer l’ingérence pour une idée progressiste. Les interventions occidentales se réclament des “droits de l’homme” pour liquider – ou déstabiliser – des gouvernements qui déplaisent aux pays de l’OTAN. Elles invoquent volontiers la “démocratie” pour bafouer la souveraineté des autres Etats. On voit même des capitalistes fournir des armes à de prétendus “révolutionnaires” arabes sous les applaudissements d’organisations de gauche occidentales ravies d’apporter une caution progressiste aux opérations de la CIA.

Par Bruno GUIGUE

lundi 23 juin 2014
par  Alger republicain

Il y a quarante-neuf ans, le 17 juin 1965 à Oran, l’équipe brésilienne de foot-ball …

Il y a quarante-neuf ans, le 17 juin 1965 à Oran, l’équipe brésilienne de foot-ball avait disputé un match avec l’équipe algérienne. Les Brésiliens avaient été Invités par le président Ben Bella, un ancien joueur de foot qui ne pouvait résister à la seule vue d’un ballon au réflexe de taper dedans. La fabuleuse équipe brésilienne avait captivé par ses prouesses techniques les amateurs algériens de la balle ronde.

Kader Badreddine

23.06.14

mercredi 1er août 2012

Le traitement de la « crise algérienne » dans la décennie 90 par la sphère savante française. Pensée pré notionnelle et registre propagandiste*

Smaïl Hadj Ali, universitaire, analyse les positions de scientifiques français sur la décennie 90.

Publié par le quotidien algérien La Tribune du 18 juillet 2012, ce texte a été présenté aux Rencontres internationales « Libérer l’histoire » organisées par le CNPRAH à la Bibliothèque Nationale El Hamma (Alger), du 1er au 3 juillet 2012.