National


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 14 septembre 2017
par  Alger republicain

Les atteintes par le pouvoir à la liberté d’expression et d’organisation préoccupent les citoyens

Tous les prétextes sont bons pour mettre dans le même sac les activités ou les opinions les plus contradictoires des citoyens. Ceux qui critiquent les décisions et les mesures anti-populaires, ou défendent par des moyens pacifiques un point de vue opposé à celui du gouvernement sont moins bien traités que les propagandistes de l’obscurantisme. Ils (...)

samedi 2 septembre 2017
par  Alger républicain

Une affaire de maillot qui flotte

Les travailleuses, les mères de famille qui voudraient un peu rafraîchir leurs journées de canicule ne peuvent plus se mettre en maillot pour prendre un bain que dans des plages dites « privées » qui sont payantes et chères. Quelle ouvrière peut se payer une journée de plage à 1000 DA l’entrée, 350 DA une glace ? etc. Quels mère et père de famille, quel ouvrier peuvent penser à emmener leurs enfants à la plage ou même à la montagne pour y passer une journée quand le quotidien n’est pas assuré avec certitude ? Qui parle d’ailleurs de plage pour ces gens-là ?

Baya Nouar
25.08.17

jeudi 18 mai 2017

Surfacturations et dissimulation de fonds dans des sociétés étrangères bidon : après Rebrab, Haddad à son tour sous les projecteurs du Panama Papers*

Dans le quotidien français « Le Monde » du 16 mai 2017, on peut lire cette information, signée du journaliste algérien Lyas Hallas, sur les trafics d’un des oligarques algériens.

Les archives du cabinet Mossak Fonseca révèlent que le patron des patrons algériens est le bénéficiaire d’une compagnie immatriculée aux îles Vierges britanniques.

jeudi 18 mai 2017
par  Alger republicain

Haddad chouchouté et Alfapipe sous la menace de disparaître purement et simplement

L’entreprise publique Alfapipe Annaba et Ghardaïa risque de fermer ses portes. Cette entreprise doit sa renommée à sa spécialisation dans la fabrication de produits de tubes en acier soudés destinés au transport du gaz et du pétrole. Ses tubes sont également très utilisés dans le transfert de l’eau des barrages. Elle devait achever le 15 mai la livraison de 339 km de pipeline. Après quoi, l’entreprise se retrouvera sans commandes publiques. 1800 travailleurs risqueront d’être mis à la porte. Et avec eux c’est un précieux savoir-faire industriel qui se volatilisera. Son marché est représenté par l’Etat et deux grosses entreprises publiques , Sonelgaz et Sonatrach, pour les besoins desquelles Alfapipes avait été créée à la fin des années 1960. Elle joue depuis sa création un rôle important dans l’intégration industrielle du pays.

Rédaction économique
18.05.17

vendredi 21 avril 2017
par  Alger républicain

Pas de liberté syndicale au journal « Liberté » *

La grève est « impromptue », « sauvage » et « illégale » clame rageusement le directeur de Liberté. Sur un plan formel mais trompeur, il a peut-être raison. Les lois sociales que Hamrouche avaient fait adopter en 1990 par une APN fabriquée du temps du parti unique et toute acquise à l’instauration de la dictature bourgeoise ont posé de telles conditions que toutes les grèves entreprises depuis ces lois ont été « illégales ». [...]

Ce qui est totalement illégitime ce n’est pas le recours à la grève « sauvage », ce sont ces lois anti-ouvrières sauvages dont les travailleurs doivent obtenir l’abrogation pour faire respecter leurs droits minimum. Une revendication qu’on ne peut lire dans le programme d’aucun parti dit « démocratique » ou « anti-système ». Qu’on n’a pu lire non plus dans aucun article de Liberté depuis le début de sa création, dans aucun autre journal qui se prétend sur le papier défenseur de la démocratie.

Kader Badreddine
21.04.17