Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 18 août 2017
par  Alger republicain

Tebboune miroir malgré lui du pourrissement d’une bourgeoisie prédatrice incapable d’autre chose que de piller les richesses de l’Algérie

Tebboune n’est plus depuis mardi qu’un ex-premier ministre. Pendant qu’il se reposait en France, il a été attaqué avec une rare férocité par la chaîne de TV privée En Nahar et le directeur de l’Expression, Fattani. Il a été limogé pratiquement à sa descente d’avion sur le chemin du retour à son bureau.

Z.B.
19.08.17

mercredi 9 août 2017
par  Alger republicain

Les 280 travailleurs de la raffinerie de sucre de Sidi Lakhdar à Aïn Defla seront mis à la porte huit années après sa privatisation

Ce qui devait arriver et arrivé pour les travailleurs de la raffinerie. Ils vont être jetés sans scrupules à la rue par les patrons, le groupe Berrahal à qui l’Etat avait remis les clés de l’usine.
A l’issue d’une réunion avec la section syndicale, le 13 juillet dernier, les responsables du groupe, ont signifié à tous les employés la ‘’dissolution (...)

jeudi 20 juillet 2017
par  Alger republicain

« Tebboune séduit l’Amérique » ? Voire …

En grosses lettres le quotidien l’Expression du 2 juillet annonce en Une « Tebboune séduit l’Amérique ». [...]

Ce n’est pas la première fois que des quotidiens de la presse nationale rapportent, avec de grandes satisfactions, les propos faussement élogieux adressés par des puissance étrangères au pouvoir dans des formes qui laissent deviner la soumission de nos gouvernants. Des flatteries à répétition comme pour faire admettre aux Algériens qu’il est impossible d’accéder à une véritable souveraineté nationale.

Certains diront qu’il ne s’agit que d’excès de zèle de journalistes mais l’analyse de la politique suivie par l’Etat depuis près de deux décennies montre qu’il s’agit d’un aboutissement logique. Satisfaire les désirs des grandes puissances impérialistes pour ne pas provoquer leur colère,

T.Gh
20.07.17

dimanche 11 juin 2017
par  Alger républicain

Représentants des partis au pouvoir et descendants de caïds et de bachaghas de sinistre réputation, même combat et intérêts communs ?

Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017

Il paraît que la descendante du bachagha a trouvé des oreilles attentives côté algérien pour servir de trait d’union entre les nouveaux possédants de l’Algérie et la bourgeoisie impérialiste française. Soixante après, la « 3e force » tant rêvée par de Gaulle serait-elle en voie de réalisation ? Le mandataire de la grande bourgeoisie métropolitaine voulait attirer vers lui une vaste force de collabos indigènes acceptant, sous un nouveau drapeau, de servir de filet de camouflage pour perpétuer la domination économique sur l’Algérie. Il avait échoué devant la résistance du peuple algérien et de ses valeureux combattants.

T.Gh/K.B.

dimanche 11 juin 2017
par  Alger républicain

Elections dans un climat délétère

Une campagne électorale sans intérêt a été menée principalement par le FLN et le RND. Les autres partis n’ont fait que de la figuration. Ne lésinant pas sur les moyens, ces deux partis ont tout fait pour convaincre les citoyens de voter pour leurs candidats. Bafouant les principes élémentaires de la démocratie, considérant notre peuple comme des moutons, employant radio, télé et journaux à leur service, ils ont essayé encore une fois de manipuler l’opinion publique en leur faveur. En vain. Un échec cuisant.

Liès Sahoura
Article publié dans la version papier du journal de Mai-Juin 2017}