Luttes sociales en Algérie

.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 13 février 2016
par  Alger républicain

Geste de colère à Ouargla Des jeunes chômeurs se cousent les lèvres

Après les immolations, les tentatives de suicide et un sit-in de trois semaines, apparaissent maintenant les jeunes chômeurs d’Ouargla, ceux qui se cousent la bouche pour exprimer leur révolte. C’est leur manière à eux de manifester leur mécontentement. En effet, trois ans après la grande marche qu’ils avaient organisée et malgré les promesses, les soi-disant mesures pour l’emploi, les jeunes ne sortent toujours pas du chômage.

Et il faut le dire : le chômage, l’injustice affreuse que subit cette jeunesse, sa vie brisée avant de commencer, la mal vie et l’impossibilité de trouver un quelconque recours face à leurs légitimes demandes ; c’est le capitalisme décrété par le pouvoir.

.

Abdelkader Hamidou

12.02.16

mercredi 13 janvier 2016
par  Alger républicain

Les syndicalistes licenciés de l’ETUSA en grève de la faim

Suspendus, depuis quatre mois pour certains depuis et plus de six mois pour d’autres, ils en sont à leur dixième jour de grève de la faim.

Ils sont devant le bâtiment de la centrale de l’UGTA, allongés sur des paillasses de fortune dans des conditions déplorables. Quelques-uns d’entre eux, des malades chroniques sont là, exposés à de graves dangers.

tous dans le dénuement, sans certitude de recours, sans assurance de justice mais tous dans résistance et déterminés à se battre, à résister, à tenir.

.

C.P.
13.01.16

lundi 7 décembre 2015
par  Alger republicain

Poursuite de la grève des travailleurs de l’entreprise de Transports publics d’Alger, Etusa

Pour plus de clarté, nous rappelons les faits évoqués dans un de nos précédents articles au sujet de l’ETUSA. Dans cet article nous avions relaté la cabale menée par la direction de cette entreprise contre Ait Medjane Djamel, président du Conseil de Participation, et les syndicalistes qui l’ont soutenu. Ils ont tous fait l’objet de mesures répressives de la part du Directeur Général. Après avoir été empêché pendant une année d’exercer la mission pour laquelle il avait été élu, le président du CP fut agressé dans son bureau par le chef de la sécurité et une dizaine de ses éléments. L’agression ordonnée par le DG se solda par des destructions, porte, vitre et autres objets. Elle a été motivée, selon le président du CP, par le seul objectif de lui subtiliser le cartable contenant des documents de travail et des papiers personnels, dont la carte CCP, qui ne lui ont pas été restitués à ce jour.

.

CP

07.12.15

jeudi 19 novembre 2015

Les travailleurs de Constribest obtiennent satisfaction après 63 jours de grève

Les représentants des travailleurs ont obtenu satisfaction sur la quasi-totalité des revendications : négociation salariale, création d’une section syndicale et possibilité de paiement des salaires des deux mois de grève. Les responsables de l’entreprise se sont engagés aussi à ne sanctionner aucun des grévistes ni à exercer aucune autre forme de représailles à leur encontre.

.

C.P.
18.11.15

jeudi 5 novembre 2015
par  Alger republicain

Grève des 800 travailleurs de Constribest : silence et passivité des autorités

La situation n’a pas évolué bien que les revendications qu’ils soulèvent soient irréprochables et que leur satisfaction relève du fonctionnement normal de l’entreprise et de sa gestion.
Face au silence inexplicable de leur hiérarchie, ils ont fondé un grand espoir sur la promesse qui leur été faite d’être reçus par le wali. Ils voulaient l’informer de (...)