5.2 Palestine


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 18 juillet 2017

Issa Amro, défenseur palestinien des droits de l’homme jugé par un tribunal israélien

Il est l’une des figures du combat palestinien contre l’occupation israélienne. Le procès de Issa Amro, responsable de l’organisation « Youth against settlements » (La jeunesse contre les colonies), a repris dimanche 9 juillet devant le tribunal militaire d’Ofer en Cisjordanie. Il est poursuivi pour 18 chefs d’accusation parmi lesquels, incitation à la violence. Il encourt dix ans de prison.

Mathieu Ait Lachkar
15 .07.17
UJFP

lundi 17 juillet 2017

INVITATION DE NETANYAHOU ET DE TRUMP PAR MACRON : QUELLE HONTE !

L’invitation du premier ministre israélien Netanyahou par le président Macron pour le 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942, qui s’est traduite par l’arrestation massive puis la déportation de plus de 13000 Juifs, est une décision choquante, inadmissible.
En même temps Macron invite le 14 juillet le président des États-Unis Trump, qui est un fervent défenseur de la politique de Netanyahou et soutient la volonté d’Israël de poursuivre la colonisation.
Le gouvernement israélien usurpe la mémoire des victimes du nazisme pour faire croire qu’Israël représenterait les Juifs du monde entier.
Ceci est très grave, parce que l’État d’Israël est en réalité un État raciste, qui développe une politique coloniale, d’apartheid et d’épuration ethnique contre le peuple palestinien qu’il cherche à écraser et à pousser au désespoir pour essayer de le faire renoncer à ses droits.
Nous tenons à manifester notre solidarité avec toutes les composantes du peuple palestinien, qu’il s’agisse des habitants de Gaza vivant dans une prison « à ciel ouvert » et constamment menacés de bombardements, des prisonniers politiques qui résistent face aux traitements inhumains qu’ils subissent, des Palestiniens de Cisjordanie ou d’Israël, et des réfugiés.

JPEG - 12 ko
lundi 17 juillet 2017

Palestine occupée : dans l’effrayant silence des « démocraties », des milliers de prisonniers politiques

Le 4 juin dernier, quelques jours après la fin de la grève de la faim de 40 jours conduite par 1500 prisonniers, au théâtre arabe-juif de la Saraya... une soirée sur les prisonniers politiques palestiniens, par des militants de Balad/tajamo... la soirée montrait des extraits d’un court-métrage intitulé « les cahiers des prisonniers » une quinzaine d’extraits environ où des lecteurs lisaient des lettres de prisonniers.
[...]

Dès la lecture de la première lettre on est pris à la gorge, par ce que le prisonnier décrit à son épouse, son arrivée dans un cube de béton de 2m sur 1 sans fenêtre ni toilettes ni eau. Il est emmené une fois par jour aux wc et faire sa toilette, le reste du temps il dispose de bouteilles en plastique pour uriner. Il raconte son envie de pleurer, les larmes qui montent et qu’il refoule. Parce que dit-il, les larmes sont un acte social qui nécessite quelqu’un pour les recevoir. Mais qu’en faire dans cette solitude.

in UJFP
Michèle Sibony
07.07.17

mercredi 31 mai 2017

Samidoun : Victoire de la grève de la faim ! Salut aux Prisonniers Palestiniens et à leur lutte pour la libération !

JPEG - 50.7 ko

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

A l’occasion de la victoire de la lutte pour la Liberté et la Dignité nous saluons les Prisonniers Palestiniens pour avoir obtenu leur victoire non seulement pour eux-mêmes mais aussi pour leurs familles, pour l’ensemble du peuple palestinien et pour le mouvement mondial pour la justice et la liberté. Nous saluons et félicitons les prisonniers de leur victoire après 40 jours de sacrifice, de fermeté et de lutte sans fin.

Nous saluons et félicitons tous ceux qui ont contribué à cette victoire dans toute la Palestine, dans les camps de réfugiés, dans les communautés palestiniennes partout et parmi les militants du monde pour la justice et la libération. Nous considérons ce moment comme étant une inspiration pour continuer et amplifier notre action afin d’organiser le combat pour la liberté de tous les Prisonniers Palestiniens, des terres et du peuple de Palestine.

in Agence Media Palestine
30.05.17

mercredi 19 avril 2017

« Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël », par Marwan Barghouti

JPEG - 120.3 ko
Marwan Barghouti emprisonné en Israël depuis 15 ans
D.R

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Hadarim Prison, Israël - Ayant passé les 15 dernières années dans une prison israélienne, j’ai été à la fois témoin et victime du système illégal des arrestations arbitraires massives et des mauvais traitements des prisonniers palestiniens commis par Israël. Après avoir épuisé toutes les autres options, j’ai décidé qu’il n’y avait pas d’autre choix que de résister à ces abus en faisant une grève de la faim.

Quelque 1000 prisonniers palestiniens ont décidé de prendre part à cette grève de la faim, qui commence aujourd’hui, le jour que nous observons ici comme la « Journée des prisonniers ».

Marwan Barghouti