Actions internationales pour exiger la fermeture des bases militaires US dans le monde

mardi 20 février 2018

Le 23 février coïncide avec le 115 ème anniversaire de l’occupation d’une partie du territoire de Guantanamo par une base navale US. Plusieurs groupes planifient la tenue de protestations mondiales pour demander la fermeture de la base militaire.

Avec diverses initiatives qui comportent des mobilisations, des choix de messages, plus de points de ventes et de distribution de journaux, de tracts et de posters, là où c’est possible, l’organisation de concerts et autres activités culturelles, afin d’attirer l’attention du public sur la question, particulièrement aux Etats-Unis.

L’une des actions sera d’utiliser Twitter pour partager des messages clairs avec les mots d’ordre : =Restituer GuatanamoàCubamaintenant= UShorsdeCuba ; y compris le compte Twitter du Président Donald Trump@POTUS

Cela fait partie des décisions de la Conférence organisée par la Coalition Contre les Bases militaires étrangères US tenue du 12 au 14 janvier à Baltimore dans l’Etat US de Maryland. Elle a revendiqué la nécessité de fermer les bases militaires US installées à travers le monde.

La résolution finale sur la base navale de Guantanamo conclut : « la Coalition Contre les bases militaires US à l’étranger appelle à l’unanimité l’ensemble du mouvement de la paix dans le monde à organiser, le ou autour du 23 février 2018 des actions appelant les Etats Unis à retirer rapidement toutes ses forces et son personnel de la Baie de Guantanamo et à déclarer immédiatement que TOUS les accords cédant le contrôle de la baie de Guantanamo aux Etats Unis sont nuls et non avenue ».

La rédaction cubaine du comité international pour la paix, la justice et la dignité a publié le 27 janvier, sur ces questions, un bulletin en espagnol et en anglais, qui a eu le soutien d’intellectuels et artistes renommés parmi lesquels le lauréat du prix Nobel de la paix, l’Argentin Adolfo Perez Esquivel.

Le comité a aussi demandé à d’autres organisations autour du monde de projeter le documentaire Tout Guantanamo est à nous du cinéaste Hernando Calvo Ospina, qui a été traduit en de nombreuses langues pour être ouvert au débat.

Le matériel audiovisuel explique combien la base navale de Guantanamo est une source permanente de menace, de provocation et de violation de la souveraineté nationale cubaine.

Les activités continueront au cours de l’année comme l’a souligné le site internet de la coalition ...

Les Etats-Unis ont 860 bases militaires dans 144 pays autour du monde. Ces installations ont été créées sous le prétexte de garantir la sécurité face aux groupes armées, et pour combattre la drogue et les trafiquants humains.

En fait, ils ont été très efficaces pour réprimer les tentatives de changements sociaux dans les pays qui se sont éloignés eux-mêmes du capitalisme et pour les intérêts de la Maison Blanche.

Nuna Barbosa Léon i. internet gramma.cu 13 février 2018


Navigation

Articles de la rubrique